Lorsqu’on parle d’une valeur « paysage », on veut surtout nommer la qualité de vie des habitants, et surtout l’attractivité économique des territoires. Lorsque les collectivités veulent assurer la protection des valeurs de leurs paysages et profiter de leurs qualités, elles ont recours aux projets de territoire. Ces enjeux du paysage peuvent reposer sur les auteurs des projets, et la méthode à utiliser.

Les compétences des auteurs de projets

Les professionnels qui doivent se charger de la mise en œuvre d’un projet de paysage doivent bien prendre en compte le paysage. Ces professionnels doivent être formés au projet dans des équipes pluridisciplinaires. Leurs compétences font qu’ils peuvent travailler aux côtés d’autres professionnels.

Il peut s’agir de sociologues, d’architectes, d’économistes, d’environnementalistes ou d’urbanistes. Ensemble, ils pourront procéder à une etude paysagiste. Avec cette étude, ils pourront arriver à une identification du territoire, de la formalisation du projet ainsi que de ses enjeux.

La méthode utilisée pour mettre en place un projet paysagiste

Pour la mise en place d’un projet paysagiste, l’approche qui est utilisée consiste en une approche paysagère du territoire dans sa globalité. C’est ce qui permettra aux professionnels qui doivent se charger du travail de situer les relations entre les espaces non bâtis et ceux qui sont bâtis.

Pour ce faire, la méthode qui est utilisée est une analyse des « structures paysagères ». Avec ce type d’analyse, il est possible d’identifier les paysages qui ont besoin de mesures de protection, et d’assurer l’organisation du territoire dans une relation harmonieuse liant les espaces agronaturels et les espaces bâtis.